• Infos ๒

    Infos ๒

    Quelle couleur doit-on porter aujourd'hui ?

    A chaque jour de la semaine est attachée une couleur particulière.
    Traditionnellement, les fonctionnaires et en premier lieu, ceux qui travaillaient au palais royal devaient porter chaque jour des vêtements de la couleur officielle correspondant à ce jour là.
    Cette pratique semble être de moins en moins suivie par les jeunes générations.
    Il est à noter que la couleur officielle de chacun des membres de la famille royale correspond à la couleur de son jour de naissance.


    Les couleurs officielles sont les suivantes :

    • dimanche, le rouge,
    • lundi, le jaune (couleur du roi Rama IX),
    • mardi, le rose,
    • mercredi, le vert,
    • jeudi, l'orange,
    • vendredi, le bleu,
    • samedi, le violet.

    Les femmes et les moines

    Les femmes ne doivent surtout pas toucher un moine.
    Dans un avion, un bus ou un train, elles ne peuvent pas s'asseoir à côté d'un moine.
    Si une femme désire donner quelque chose à un moine, ce dernier posera alors un pan de sa robe ou un morceau de tissu afin que l'objet soit placé dessus.
    Ensuite, le moine tirera à lui le morceau d’étoffe et pourra ainsi récupérer l'objet.
    La dame peut aussi faire passer un objet à un moine en le donnant d'abord à un homme qui le transmettra ensuite au moine.

    Avez-vous déjà mangé ?

    Peut-être connaissez-vous l’étymologie de cette expression utilisée quotidiennement par les francophones ?
    Elle remonte à l’époque de la royauté lorsque l'on demandait des informations sur la santé du roi : comment ça va sur le pot de chambre ?
    Les gens pensaient que si quelqu'un déféquait convenablement, cela signifiait qu'il était en bonne santé. L’équivalent de cette expression en Thaïlande est กินข้าวหรือยัง (kïn khaöw reuh yang) ? Avez-vous déjà mangé ? On voit que les centres d’intérêts sont différents d'une culture à l'autre...

    Le Wai et la poignée de main ont la même origine !

    Au Moyen-Age, la confiance ne régnait pas.
    Lorsque vous rencontriez quelqu'un, vous risquiez de vous retrouver avec un couteau dans le ventre.
    Ainsi, quand deux personnes se rencontraient, chacune tendait la main droite (la majorité des humains sont droitiers) pour lui prouver qu'elle n’était pas armée.
    En France, on se serre la main จับมือกัน (djàp meuh känn) pour se dire bonjour alors qu'en Thaïlande on fait le wai ไหว้ (wäy), salutation que l'on retrouve dans d'autres pays bouddhistes d'Asie du Sud-Est.
    Ce signe permet aussi de montrer que l'on a les mains vides.

    Cuillère ou couteau ?

    On dit souvent qu'en Thaïlande, la cuillère remplace notre couteau. Cela est vrai pour la composition des couverts mais cela est faux en ce qui concerne leur utilisation. Contrairement à d'autres continents, la cuisine asiatique et particulièrement thaïlandaise n'utilise pas de couteau à table. La raison en est toute simple : la viande et les légumes sont découpés en petits morceaux avant d’être cuisines.
    L'utilisation de la fourchette en Thaïlande répond a certaines règles. En effet, traditionnellement, elle n'est pas utilisée pour "planter" un aliment et de plus, n'est jamais portée à la bouche (essayez de manger du riz avec une fourchette...). Elle est uniquement utilisée pour placer les aliments dans le creux de la cuillère qui elle, sera portée à la bouche.

    « InfosRecette spéciale »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :