• Loy kratong

    Loy Kratong (ลอยกระทง)

    La fête des Lumières

    Loy signifie "flotter". Un Krathong est un petit radeau d’une vingtaine de centimètres de diamètre, taillé dans la section d’un tronc de bananier (bien que les versions contemporaines utilisent souvent du polystyrène même si cette pratique tend à être abandonnée pour d’évidentes raisons écologiques), décoré de façon élaborée avec des feuilles de bananier, des fleurs, des bougies, et trois bâtons d’encens, etc. Certains y ajoutent également une pièce en espérant en retour bonne fortune, ce qui fait surtout le bonheur des enfants qui iront à la pêche au Krathong une fois la fête terminée. Le Krathong a souvent la forme d’un lotus en fleur mais il peut aussi avoir l’apparence d’un cygne, d’une stupa, ou encore tout simplement du mont Méru. La fête est également l'occasion de concours de la plus belle embarcation.
    Durant la nuit de la pleine lune, de nombreux Krathongs ainsi réalisés sont lâchés des bords d’une rivière, d’un canal, d’un lac ou d’un bassin. Les administrations, les entreprises et autres organisations en fabriquent de plus grands et de plus élaborés et ceux-ci sont souvent évalués lors de concours. À cela s’ajoutent des feux d’artifices et des concours de beauté.


    Un peu d'histoire...

    L’origine exacte de cette tradition, qui est l’une des plus anciennes de Thaïlande, reste controversée par les historiens. On retrouve en effet des rites similaires lors de la fête hindoue de Divali en Inde, en l'honneur du fleuve sacré du Gange.
    Mais quelle que soit la légende associée à la fête des Lumières, elle reste une occasion pour les habitants du royaume de Siam de rendre un hommage éclatant à Phra Mae Khongkha la déesse de la rivière.
    Une légende siamoise raconte que le roi Pra-Ruang (période Sukhothaï, 1220-1350) décida d’organiser un concours de lanternes flottantes. Nang Noppamas, une jeune fille de dix-sept ans, eut l’idée d’assembler un tronc et des feuilles de bananier pour former une fleur de lotus sur laquelle elle fixa une bougie. Sa création fut jugée exquise et elle remporta le concours à l’unanimité.
    Le roi, charmé par la grâce et la modestie de la jeune fille, en fit sa favorite et déclara que chaque année serait organisée Loy Krathong, la fête des lumières. Chaque habitant du royaume devrait déposer dans l’eau un Krathong, nom choisi pour désigner la ravissante invention de sa nouvelle épouse.

    « Songkhlaloi kratong »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :