• Rilke

    Chemins qui ne mènent nulle part

    Chemins qui ne mènent nulle part
    entre deux prés,
    que l'on dirait avec art
    de leur but détournés,

    chemins qui souvent n'ont
    devant eux rien d'autre en face
    que le pure espace
    et la saison.

    Rainer Maria RILKE (1875-1926)

    « AragonRilke »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :