• Songkran sur la route

    Songkran 2015

    Nouvel an thaïlandais le plus meurtrier en 6 ans

    Malgré les interdictions et injonctions de la junte militaire pour réguler les excès liés aux festivités du nouvel an bouddhique, 364 personnes ont perdu la vie et 3.559 ont été blessées dans des accidents de la route cette année entre le 9 et le 15 avril, durant les sept jours dits dangereux de Songkran. Il s’agit du bilan le plus meurtrier depuis 2009.
      364 personnes sont mortes sur les routes du 9 au 15 avril, durant les sept jours dangereux de Songkran, soit 42 de plus que l’année dernière. Sur cette période, les autorités ont également déploré 3.559 blessés sur un total de 3.373 accidents de la route.
    Par rapport au bilan de l’an dernier, qui avait été de 322 morts et 3.225 blessés, Songkran 2015 affiche une augmentation du nombre de morts de 13%. Il faut remonter à 2009 pour trouver un bilan plus grave. Cette année là, 373 personnes avaient péri sur les routes durant les sept jours dangereux de Songkran.
    Chaque année, malgré les nombreuses campagnes de sécurité routière, les congés du nouvel an bouddhique sont marqués par un lourd bilan de la route. Dans un contexte de routes très fréquentées, voire surchargées, les principales causes sont l’alcool, la vitesse et les conduites imprudentes.
    Les deux roues sont les principales victimes, constituant plus des trois quarts des cas d’accidents.
      Après une forte baisse enregistrée en 2011, le bilan des morts et des blessés est brusquement reparti à la hausse en 2012 pour stagner sur trois ans avant de connaître une nouvelle augmentation cette année.

    songstat

    En 2011, un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé plaçait la Thaïlande au 3e rang des pays au taux de mortalité sur les routes le plus élevé, derrière la République Dominicaine et l’île du Pacifique Sud de Niue. Selon ce rapport, le royaume aurait enregistré 38,1 décès sur la route pour 100.000 habitants en 2010.
    Selon une étude plus récente de l’Université du Michigan, parue en janvier 2014, la Thaïlande aurait aujourd’hui le 2e taux de mortalité sur les routes le plus élevé au monde avec 44 morts pour 100.000 habitants par an. Les décès sur la route participent selon la même étude pour 5.1% des causes de décès chez les Thaïlandais, ce qui en fait le 12e taux le plus élevé au monde.
    Le Bangkok rapportait jeudi que sur près de 770.000 véhicule contrôlé entre le 9 et le 14 avril, 130.000 infractions au code de la route ont été répertoriées, dont 35.000 conducteurs sans permis de conduire et 38.000 motocyclistes ne portant pas de casque.
    Le journal en langue anglaise ajoute que plus de 2.000 bus et mini-van ont été pris en excès de vitesse sur la même période.
    Avec des chauffeurs souvent peu formés au transport de passagers, et même à la conduite en général, les accidents graves impliquant des bus transportant des dizaines de passagers sont relativement nombreux, ce qui alourdit rapidement les bilans.

    « police:grand menage?Ivory »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :